Accueil
Plan
Favoris
Recherche


Combien de calories ?

Calculez les calories de vos repas facilement, en quelques clics, et maîtrisez votre nutrition.



Le fructose


Par Admin, le 10/05/2009

Le fructose jouit d'une bonne réputation parmi les consommateurs. Il est associé à la bonne santé car "sucre des fruits", et est souvent mis en avant sur les étiquettes des produits diététiques.
Pourtant, il n’a plus aussi bonne presse, et plusieurs publications sèment le doute sur l’intérêt de ce sucre. Alors, peut-on encore conseiller le fructose et dans quels cas ?



C'est quoi le fructose ?


Le fructose est un sucre simple d'origine naturelle, que l'on trouve dans les fruits et le miel. Les fruits en contiennent de 2 à 11 %, le miel plus de 40 % et les légumes seulement 1%.
On en trouve facilement en grande surface, sous forme de poudre, mais il est généralement plus cher que le sucre de table (saccharose). Le fructose est très utilisé dans les produits commerciaux sucrés et à l’avantage de supporter la chaleur et les cuissons longues, sans modifier ses qualités.

Bien qu'étant un sucre simple, il possède un index glycémique faible c'est à dire qu'il ne va pas brusquer la glycémie (taux de glucose dans le sang) et solliciter l’insuline pour son assimilation. Pour faire simple, le fructose est un sucre simple qui se comporte comme un sucre "lent".

Au niveau calorique, il apporte autant de calories que le sucre de table. Mais vu qu'il possède un pouvoir sucrant plus élevé, on aura le même goût sucré avec une plus faible quantité et donc moins de calories au final.
Autre avantage par rapport aux édulcorants chimiques, il est naturel et ne laisse pas un goût amer et sucré dans la bouche.



Un sucre pour la minceur ?


Comme nous l'avons vu, son pouvoir sucrant est plus élevé que celui du sucre de table classique. On consommera donc moins de calories pour une même saveur sucrée, ce qui peut être intéressant lors d'un régime faible en calories.
Autre facteur positif dans la perte de poids, le fructose a un effet moins prononcé que le sucre sur la glycémie et n'entraine pratiquement pas de sécrétion d’insuline. En effet, on sait que la prise de poids peut être liée à la consommation des glucides et à l'insuline, une hormone sécrétée par le pancréas qui sert à faire baisser la glycémie.
Certains individus sécrètent trop d'insuline (hyperinsulinisme) à cause d'une consommation excessive de glucides à index glycemiques élevés. Vu que l'insuline agit sur le métabolisme des graisses, ces personnes vont stocker les acides gras et le glucose sous forme de gras corporel et donc avoir tendance à grossir.
Le fructose, avec un index glycemique faible, semble donc à première vue tout indiqué pour celles et ceux qui doivent contrôler leur poids.

Le fructose peut-il être consommé sans retenue ?
Pas vraiment ! D'abord parce qu'un apport de fructose supérieur à 50g par jour, peut causer des problèmes digestifs comme des ballonnements ou des diarrhées. C'est le cas notamment dans les produits ayant un rapport fructose/glucose élevé comme certains fruits, jus de fruits ou sodas. Qui n'a jamais eu mal au ventre après un excès de jus de pomme ou de jus de raisin ?
Aussi, certaines publications scientifiques lient la consommation excessive de fructose avec la résistance à l'insuline, l'augmentation du taux de triglycérides dans le sang, et une action défavorable sur certaines hormones de la satiété et de l'appétit. Le fructose favoriserait donc l'obésité et augmenterait le risque de maladies cardio-vasculaires.

Bien que les preuves des effets néfastes du fructose soient limitées, en ajouter de grandes quantités à son alimentation ne semble pas être conseillé. Une utilisation modérée est donc plus prudente.



Le fructose est-il bénéfique pour les diabétiques ?


Le fructose possède un index glycemique faible, ne brusque pas la glycémie et ne sollicite pas l'insuline. Bref, il semble être le sucre idéal pour les diabétiques ! Jusqu'à présent, on le conseillait comme sucre de substitution, convenant particulièrement aux diabétique, pour ces raisons.
Des études sur des sujets en bonne santé, comme diabétiques, ont d'ailleurs confirmées que le fructose élève peu la glycémie par rapport aux autres glucides.

Par exemple, une étude a montré une baisse de 13% du glucose dans le sang chez des sujets diabétiques de type 1 et 2, en remplaçant par du fructose d'autres sources de glucides.
En revanche, d'autres études ont montré qu'une alimentation riche en fructose n'a pas que des effets bénéfiques et semble même contribuer à l'obésité. Les résultats étaient les suivants : augmentation du taux de triglycérides dans le sang, facteur de risques cardiovasculaires ; favorise la résistance à l'insuline et le syndrome métabolique ; tendance à faire augmenter l'apport énergétique.
Au vu de ces données, une consommation importante de fructose par les diabétiques n'est pas conseillée.



Un sucre pour les sportifs ?


Le fructose peut être intéressant pour les sportifs d'endurance qui doivent s'alimenter dans les heures qui précède l’exercice.
Avant l'épreuve, il n'est pas conseillé d'absorber des sucres dits "rapides", c'est à dire des aliments à index glycémique élevé. La raison est qu'ils vont être vite absorbés et perturber la glycémie. Le risque principal étant la survenue d'un coup de pompe. C'est un phénomène bien connu des sportifs que l'on appelle hypoglycémie réactionnelles, souvent due à la consommation excessive de sucres rapides dans les heures avant l'entraînement ou la compétition.
Il est donc conseillé aux sportifs d'endurance d'utiliser, pour les repas qui précèdent l'épreuve, des glucides à index glycemique bas comme les pâtes. A l'approche du départ, une formule riche en fructose, comme du jus de fruit dilué ou un bidon d'eau fructosée, permettront un apport d'énergie constant et une glycémie stable.



Notre avis sur le fructose


Du fructose, on en consomme déjà de grandes quantités aux Etats-Unis sous l’appellation HFCS (High Fructose Corn Syrup) qu'on trouve de plus en plus dans l'alimentation transformée. Il n'a pas encore envahi l’alimentation européenne, plus pour des raisons économiques que de santé publique.
Le métabolisme humain étant plutôt adapté à gérer de petites quantités de fructose provenant notamment des fruits, il n'est pas étonnant qu'une consommation excessive entraîne des effets délétères sur l’organisme et des dérèglements métaboliques.
Dans ce contexte, mieux vaut modérer sa consommation de fructose.




Commentaires
Par Sunshine le 10/07/2014
Indra, relis, il est dit que le fructose a un index glycémique faible et par contre certains aliments peuvent avoir un index glycémique élevés. Ce qui ne veut pas dire la même chose
Un article clair, utile.


Par Edouardo le 13/06/2014
Pour Indira - Il n'y a pas de contradiction dans le paragraphe "un sucre pour les sportifs" - Relisez...

Par Raymond le 11/06/2014
Faut pas avoir peur de le dire, le fructose est un POISON.
Aller voir la vidéo du DR Robert Lustig " The bitter truth "


Par Aek le 04/06/2014
est-ce que l'hypoglycémie est un signe du diabète quand on s'alimente au petit déjeuner d'un simple café sucré et de pain avec confiture?

Par Indira3 le 03/06/2014
Très intéressant! Mais il est dit en début d'article que le fructose à un index glycérique faible, puis plus tard que ce même index glycémique est élevé... (Sous:Un sucre pour les sportifs?). Donc que croire? Merci pour votre réponse, d'avance!!!

Par Jacques le 26/04/2014
Le fructose est bon dans les fruits mais quand on l'extrait, il devient concentré et passe trop vite dans le sang demandant une grande quantité d'insuline. La pulpe du fruit est nécessaire pour ralentir l'absorption par la digestion et pour balayer les intestins.

Par Hamit j'ai trouvei le 10/04/2014
merci pour la clarte et la simplicite de cet publication!
j'ai trouve exactement les renseignements que je cherchais


Par Ki ki le 12/03/2014
merci beaucoup pour l'objectivité de l'article

Laisser un commentaire
Pseudo :
Commentaire :
Veuillez recopier le code ci-dessous
image de securisation du formulaire