Accueil
Plan
Favoris
Recherche

Combien de calories ?
Calculez les calories de vos repas facilement, en quelques clics, et maîtrisez votre nutrition.


Les alicaments


Par Myriam Faure, le 04/12/2009

Avoir de bonnes habitudes alimentaires et un corps sain ne consiste plus simplement à consommer les recommandés cinq fruits et légumes journaliers mais également une nouvelle catégorie d’aliments proclamant avoir des propriétés boostant sur l’organisme, voir médicinales.



Qu’est-ce qu’un alicament ?


Bien qu’il n’existe pas de définition exacte, le terme alicament est utilisé pour décrire un aliment ou un ingrédient, frais ou transformé, ayant un impact positif sur la santé, les performances physiques ou l’état d’esprit d’un individu au-delà de sa fonction de base de fournir des nutriments.

Les aliments ou ingrédients pouvant potentiellement promouvoir une bonne santé et ou prévenir certaines maladies sont les fibres alimentaires, certaines vitamines comme l’acide folique (B9), les vitamines A, C et E, les minéraux notamment le calcium, les omégas 3, les flavonoïdes, les phytoestrogènes, les pré- et probiotiques, certaines protéines, les extraits de plantes tels que l’ail, le réglisse, le céleri, la carotte et le thé, et les produits particulièrement sains (canneberge, grenade, myrtille, etc.). Ils comprennent également les aliments allégés et à teneur réduite en sel.

Les conditions ou bénéfices observés concernent principalement les maladies cardiovasculaires, les troubles digestifs, certains cancers, les problèmes osseux, les fonctions immunitaires, l’obésité et le vieillissement.



Définition du concept


Alicaments : tout aliment ou ingrédient transformé ayant un bénéfice sur la santé en plus de sa valeur nutritive. Ces aliments ont une apparence identique à l’aliment conventionnel et ils sont consommés comme faisant partie d’une alimentation habituelle.
Le terme alicament est souvent employé pour de nouveaux produits transformés (lait enrichis en oméga 3) mais on le retrouve également pour décrire les attributs d’aliments « traditionnels » (riz complet ou soja).

Nutraceutiques : toute substance considérée comme aliment ou partie d’un aliment et qui présente des bénéfices médicaux comprenant la prévention et le traitement de maladies.
Ils font partis des alicaments, en fait un alicament contient des éléments nutraceutiques comme les phytoestrogènes ou les flavonoïdes.

Produits phytochimiques : alicaments d’origine végétale (avoine Source de β-glucan, fibres réduisant le taux de cholestérol, ou les graines de lin Source d’omégas 3 et 6).

Médifood : aliments spécialement formulés et proposés pour la gestion alimentaire d’une maladie qui nécessite des apports nutritionnels particuliers ne pouvant être atteint par une alimentation normale seule. Ces aliments sont prescrits et administrés par le médecin. La nutrition intraveineuse complète ou d’un seul nutriment en est un exemple.

Vitafood : aliment pour la vitalité. Ce terme comprend tout aliment ou boisson permettant aux consommateurs conscient de leur santé d’améliorer leur corps ou leur mental ainsi que leur capacité à supporter ou se remettre d’exercice vigoureux ou de maladie.

Addition ou fortication : augmentation de la quantité de l’ingrédient d’intérêt, naturellement ou normalement présent dans l’aliment. Par exemple ceux sont les céréales pour le petit déjeuner auxquelles ont a ajoutés des fibres et/ou de l’acide folique.

Substitution : remplacement d’une substance avec une autre similaire mais plus saine (l’inuline d’endive à la place des matières grasses ou l’aspartame comme substitut du glucose).

Enrichissement : ajout d’un ingrédient qui ne se trouve pas naturellement dans le produit alimentaire (oméga 3 dans la margarine et calcium dans le jus de fruit).

Elimination : élimination d’un ingrédient jugé non sain ou même dangereux, c’est le cas des produits allégés et des produits contenant des protéines allergéniques.
Augmentation de la biodisponibilité ou de la stabilité de composants connus pour produire un Effet fonctionnel ou pour réduire le potentiel risque de maladie d’un aliment..



Pourquoi ce soudain engouement ?


Le développement des alicaments est un domaine en pleine expansion dû à l’intérêt croissant du consommateur concernant la relation entre apport nutritionnel et santé. L’augmentation des frais de santé et le vieillissement de la population tendent également à renforcer cet attrait pour ces aliments aux vertus thérapeutiques .
Les ventes mondiales d’alicaments représentent 9% pour l'Europe tandis qu’au Japon et aux Etats Unis elles atteignent respectivement 13 et 78%.
Les grandes marques de produits alimentaires n’hésitent pas à promouvoir les bienfaits de leurs produits, parfois pas toujours justifié. A l’heure d’aujourd’hui seul le Japon a établi des catégories de régulation reconnaissant les alicaments. L’Europe quant à elle travaille pour assurer que les proclamations faites sur ces aliments ne soient pas trompeuses et plutôt basées sur des données scientifiques solides..



Fiabilité des alicaments


Beaucoup de composants alimentaires ont fait l’objet d’études cherchant à démontrer le lien entre l’alimentation et l’émergence de certaines maladies ou conditions. Il a donc été confirmé que l’alimentation participe au maintien d’une bonne santé et joue un rôle dans la prévention de maladies chroniques. Toutefois, le fonctionnement des composants alimentaires individuels n’est pas toujours très claire et on ignore si il existe ou non un Effet synergique entre eux.

En Effet, certains professionnels ont une opinion moins unanime sur les bénéfices des alicaments. Ces aliments « améliorés » seraient surtout intéressant pour une catégorie de la population avec des besoins nutritionnels spécifiques comme les végétariens et végétaliens, qui vont par exemple pouvoir atteindre leurs besoins en calcium et vitamine B12 grâce à ces aliments particuliers, ou les personnes âgées, les femmes enceintes et les sportifs.
Egalement, dans beaucoup de pays, notamment ceux en voie de développement, la fortification des produits alimentaires a permit d’éradiquer virtuellement des carences nutritionnelles majeures comme l’anémie due à une carence en fer, le goitre et surtout le crétinisme grâce au sel iodé ou la Spina Bifida (non-fermeture de la colonne vertébrale chez le fœtus) avec l’acide folique.

Concernant la population en générale, une alimentation saine et variée semblerait suffire à éviter les carences. De plus, il faut souligner que certains nutriments comme le calcium, peuvent interagir avec les médicaments notamment réduire leur efficacité. De plus, le niveau optimal ainsi que celui de toxicité de la majorité de ces composants n’est toujours pas déterminé. Passé une certaine quantité la plupart des aliments ont un Effet antagoniste à celui initialement souhaité..



Quelques exemples d'alicaments


Vitamines liposoluble : A, D, E et K
Effet : Améliorent les fonctions visuelles ; Améliorent l'absorption du calcium ; Neutralisent les radicaux libres (activité antioxidante ; Nécessaires pour une coagulation sanguine normale.
Source : Lait, œuf, carotte, patate douce, épinard, poisson, graines de tournesol, amande, noisette et abats.
Application : Lait, jus de fruits, beurre, biscuits et huiles végétales.

Vitamines hydrosoluble : C et B
Effet : Protègent le système vasculaire ; Améliorent les fonctions nerveuses.
Source : Légumineuses, noix et amandes, légumes verts, œuf, céréales complètes, poissons et fruits de mer, volaille, fruits (kiwi, agrumes et fraises) et poivrons.
Application : Jus de fruits, boissons et biscuits.

Minéraux : Calcium, magnésium, fer, potassium, zinc et sélénium.
Effet : Diminuent les risques d'ostéoporose ; Traitent l'anémie et les disfonctionnement immunitaires ; Améliorent la digestion ; Diminuent les risques de maladies cardiovasculaire.
Source : Poissons, épinard, foie, produits laitiers, graines de citrouille, noix du brésil, céréales complètes, banane, ail et œuf
Application : Lait, yaourt, biscuits, bonbons et plats préparés.

Fibres alimentaires
Effet : Maintiennent un tube digestif sain (réduisent les risques de certains cancers notamment du colon) ; Diminuent les risques de maladies cardiovasculaires.
Source : Céréales complètes (avoine, blé, maïs, orge, épeautre, etc.), riz complet, seigle, fruits (pomme, agrumes, etc.) et légumes (petits pois, haricots, etc.)
Application : Jus de fruits, boissons, céréales pour petit déjeuner et confiseries.

Acides gras essentiels : Oméga 3 et 6.
Effet : Diminuent le taux sanguin de triglycérides et cholestérol (risque de maladies cardiovasculaires) ; Améliorent les facultés mentale et visuelle ; Diminuent le risque de certains cancers.
Source : Boissons, jus de fruits et suppléments alimentaires.
Application : Œufs, lait, beurre, pain, gâteaux, pâtisseries et lait infantile

Flavonoïdes : Catéchines, quarcétine, flavonones et flavones.
Effet : Neutralisent les radicaux libres (activité antioxidante) ; Diminuent le risque de certains cancers et de maladies cardiovasculaires.
Source : Fruits rouges, oignon, agrumes, raisin, thé, pommes, brocoli et cacao.
Application : Boissons, jus de fruits et suppléments alimentaires.

Phytoestrogènes : Lignanes et isoflavones (génistéine et daidzéine).
Effet : Améliorent les symptômes de la ménopause ; Diminuent les risques d'ostéoporose.
Source : Graine de soja et produits dérivés du soja, graines de lin, sésame, citrouille, tournesol et pavot, seigle et certains légumes
Application : Confiseries, boissons, lait et sauces.

Stérols de plantes
Effet : Réduisent le taux de cholestérol sanguin.
Source : Maïs, soja et blé.
Application : Confiseries, margarine, chocolat et lait.

Pré et probiotiques : FOS, Levures, Lactobacilles et Bifidobactéries
Effet : Améliore la qualité de la flore intestinale.
Source : Graines complètes, oignon, certains fruits, ail, miel et poireaux / certains yaourts.
Application : Yaourts, confiseries et beurre.

Caroténoïdes : Beta-carotène, lutéine et lycopène.
Effet : Neutralisent les radicaux libres (activité antioxidante) ; Diminuent le risque de cancers (prostate, sein, tube digestif, vessie, peau et peut-être poumons).
Source : Carotte, citrouille, patate douce, épinard, maïs, œuf, agrumes, tomate, pastèque et pamplemousse.
Application : Huiles végétales, jus de fruits et boissons.

Protéines et acides aminés
Effet : Améliore le système nerveux ; Améliore le système immunitaire.
Source : Viande, volaille, poissons, œuf et légumineuses.
Application : Aliments pour sportifs (boissons, barres, etc.) et lait infantile.

Des études ont prouvées que les stérols de plantes permettaient de réduire le cholestérol sanguin mais sans toutefois dépasser la dose recommandée et seulement pour les individus ayant du cholestérol.
Une consommation élevée de soja ou de produits dérivés du soja comme le tofu (contiennent des flavonoïdes et des phytoestrogènes) augmenterait de manière significative la densité osseuse et semblerait agir sur hypocholestérolémie même si les mécanismes impliqués restent inconnu. Concernant leur action anticancérogène, les résultats sont inconsistants.

Au sujet des caroténoïdes et plus particulièrement le lycopène, les études ont trouvées que le risque de développer certains cancers était inversement proportionnel à la consommation de tomates (principale Source de lycopène).
Plusieurs substances ont fait l’objet d’investigations pour démontrer leur Effet sur la perte de poids. Elles sont entre autre les agents anorectiques (caféine, théobromine, thiamine et zinc), les fibres et les glucides complexes, les phytoestrogènes, les peptides (protéine de blé et caséine) et l’acide hydroxycitrique (HCA trouvé dans les agrumes).
Les boissons enrichies en ingrédients actifs d’origine végétales comme les tisanes auraient des propriétés relaxantes et revitalisantes. Les résultats concernant les catéchines, l’élément actif du thé vert, et la diminution des risques de cancers ne sont pas aussi nets.




Commentaires
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire
Pseudo :
Commentaire :
Veuillez recopier le code ci-dessous
image de securisation du formulaire