Limites en musculation progression ?

Peut-on progresser éternellement ?

Beaucoup de pratiquants de musculation ont en tête un modèle physique, qui représente leur objectif en termes de masse musculaire, et cela les aide à avancer. Cependant, ces modèles sont souvent des bodybuilders professionnels qui ont recours à des stéroïdes anabolisants. Leurs résultats ne sont pas totalement naturels et ils ont dépassé les limites normales de leur organisme. Ils ont donc des physiques inaccessibles pour un pratiquant naturel car le corps possède une limite de croissance musculaire. Voici pourquoi vous ne pourrez pas progresser éternellement.

Le dopage et l'image des sportifs

Il y a bien des années, les sportifs professionnels étaient « propres », ils ne prenaient pas de stéroïdes et leurs performances n'étaient que le fruit de leur entraînement. Et puis, au fil du temps, il a fallu continuer à pulvériser des records, à alimenter les médias et l'engouement du public. Pourtant, même si les techniques d'entraînement se sont améliorées, il existe des limites à ce que le corps humain peut faire, des limites à sa progression physique.

C'est pourquoi des athlètes se sont mis à utiliser des substances interdites afin de repousser leurs limites et continuer à améliorer leurs performances. Aujourd'hui, le dopage existe de façon très large dans le sport de haut niveau. Dans le monde du bodybuilding professionnel, ces produits sont utilisés par tous les athlètes.

Le problème, c'est que de nombreux pratiquants rêvent de devenir comme leurs idoles du bodybuilding ou du fitness, sans comprendre qu'elles utilisent des produits dangereux pour arriver à leurs fins. Sans comprendre que le corps possède une limite naturelle et que leurs rêves sont inaccessibles. La musculation offre une grande possibilité de progression et, durant des années, ces pratiquants pourront augmenter leur masse musculaire. Mais, ils n'atteindront jamais le physique de leurs idoles car, pour cela, il faudrait mettre leur santé en danger.

 Limites musculation dopage

Les limites naturelles de la croissance musculaire

En musculation, une question revient souvent : « Combien de kilo de muscles est-il possible de gagner chaque année ? ». Il n'y a pas vraiment de réponse générale à cette interrogation, car cela dépend du niveau du pratiquant de musculation et de sa génétique.

Pour quelqu'un qui vient de démarrer et qui est peu sportif à la base, il est possible de gagner plus de muscle les premières années. Mais, peu à peu, le nombre de kilos de muscles que vous pouvez gagner diminue et, si vous réussissez à bâtir 3 à 4 kilos de muscles secs par an, vous pourrez vous estimer heureux. Sachant qu'avec le temps, ce potentiel diminuera inexorablement.

Début musculation

En effet, votre corps est limité dans sa production hormonale mais aussi dans ce qu'il peut supporter à l'entraînement. Vos os et vos tendons ne peuvent pas supporter des charges qui augmentent à l'infini. Il faudra alors varier l'entraînement et user de techniques diverses pour repousser vos possibilités. Mais, à un moment donné, cela ne suffira plus et votre corps ne pourra pas en supporter plus.

La récupération comme facteur limitant

Bien que vous puissiez varier de nombreux facteurs de votre entraînement pour continuer à surprendre vos muscles, il arrive toujours un moment donné où la récupération n'est plus suffisante et vous limite dans votre progression. Multiplier les séances, augmenter le nombre d'exercices et leur intensité, cela marche un temps et puis vous atteignez la limite.

Votre corps n'est alors plus en capacité de récupérer correctement, vous ne fabriquez plus de muscles et aller plus loin serait dangereux.

Comment progresser éternellement ?

Comme vous avez pu le voir, acquérir toujours plus de muscles est un rêve impossible. Après des années et des années d'entraînement, vos gains musculaires finiront forcément par stagner.

Cependant, avant d'en arriver là, vous avez sûrement beaucoup de temps devant vous. De plus, en modifiant votre entraînement, vous devriez pouvoir repousser le moment où il deviendra impossible d'aller plus loin.

Il faut également savoir que « progression » ne rime pas forcément avec « croissance musculaire ». Les deux ne sont pas synonymes et vous pouvez très bien continuer à progresser sur d'autres points. Par exemple, vous pouvez améliorer l'esthétique de votre corps en cherchant à travailler sur vos points faibles. Vous pouvez également essayer d'être un peu plus sec, même si cela présente aussi ses limites.

Il existe rarement un moment où vous pourrez vous dire que votre corps est parfait et qu'il n'y a plus rien à faire pour l'améliorer. Donc, finalement, il n'est pas forcément possible de fixer une limite à votre progression.

Fitadium protines

© 2006-2019 Mag-nutrition.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?